• 450 294-2610
COVID-19 : La location des cabanes est permise uniquement aux membres d’une famille provenant d’une même adresse.

LA PÊCHE SUR LA GLACE CHEZ LACHANCE

Bienvenue Chez Lachance pêche sur glace, où nous accueillons les amateurs de la pêche sur glace depuis près de 50 ans. À une heure de Montréal, le lac Champlain est l’un des meilleurs plans d’eau pour la pêche en Amérique du Nord. Nos installations dans la baie Missisquoi offrent tout l’équipement nécessaire à la pêche blanche, pour les amateurs passionnés comme pour une sortie en famille ou entre amis. N’oubliez pas de consulter l’état de la glace ici. Appelez-nous dès maintenant pour réserver votre prochaine pêche au 450 294-2610.

Nouvelle règlementation sur les appâts vivants : la pêche continue

Depuis le 17 avril 2017, la pêche avec du poisson-appât vivant est interdite au Québec. L’utilisation de poissons-appâts morts en saison hivernale reste permise notamment sur le lac Champlain. Trouvez toute l’information sur la nouvelle règlementation ici.

HISTORIQUE

Les origines de la pêche sur le lac Champlain

Découvert en 1609 par Samuel de Champlain, le lac Champlain est alimenté par la rivière aux brochets et la rivière Missisquoi. Il compte plus de 80 espèces de poisson. La pêche sur glace a commencé sur le Lac Champlain (Baie Missisquoi) dans les années 1940. À ce moment les premières cabanes étaient amenées sur le lac par des chevaux. La famille Lachance débuta ses activités à la fin des années 60, durant les fins de semaine. Au milieu des années 70, Chez Lachance avait un total de 100 cabanes et opérait 7 jours semaine.

1990 à 2010

Les années 90 et début 2000 nous ont offert des hivers plus ou moins froids, ce qui a fait diminuer l‘intérêt et les possibilités de faire de la pêche sur glace. Toutefois, depuis quelques années, les hivers plus froids sont de retour et le coût peu élevé pour une journée en plein air ont fait augmenter la popularité de ce sport maintenant très couru.

Aujourd’hui

La pêche sur glace s’adapte avec son temps. Avec la généralisation de l’interdiction des appâts vivants, les amateurs de tout le Québec ajustent leurs méthodes de pêche. Dans certaines régions au Québec cette interdiction existe déjà depuis un moment, et la pêche s’y porte encore très bien.